Publications

SESSION 1:

Se raconter dans le présent : vérité et écriture de soi 

Session proposée par Beatrice Barbalato, Mediapolis.Europa

« Le passé  ne peut jamais être évoqué qu’à partir d’un présent » (Jean Starobinski, 1970).

Et cela implique le choix d’une forme, d’un style. Cette  affirmation élémentaire est loin de nombreux écrits autobiographiques.

Sartre dans l’autobiographie Les mots, divisée en deux parties spéculaires  « Lire et écrire » illustre sa vie jusqu’en 1963 (il mourra en 1980). « Aujourd’hui 22 Avril 1963  je corrige ce manuscrit au dixième étage d’une maison neuve: par la fenêtre ouverte  je vois un cimetière, Paris, les collines de Saint-Cloud, bleues ». Parler de soi  Nel mezzo del cammin di nostra vita,  signifie signaler que le sujet est en train de parcourir un chemin.

Une part significative d’écrits autobiographiques d’auteurs reconnus et de gens ordinaires joue sur l’illusion d’un temps défini une fois pour toutes.

Il s’agit surtout du rapport entre soi-même et la vérité (vérité sur le passé et l’actualité) que le  sujet narrateur retient incontournable et résout selon sa propre  idée sur la crédibilité   du récit de soi.    

Michel Foucault s’est battu toute sa vie pour une culture du présent, en évoquant la pensée stoïque et cynique, comme visions d’une culture de soi, capable de conjuguer le souci de soi, au  connais-toi toi-même »

L’attention des propositions sera orientée vers les formes d’écriture qui, à travers le style, nous signalent ces choix de fond.

  • Michel Foucault, L’herméneutique du sujet, leçons au Collège de France 1981-1982, Paris, Gallimard,  2002.
  • Jean Starobinski,  « Le progrès de l’interprète » in Id. La relation critique, Paris, Gallimard, 1970.

SESSION 2:

The broken temporality in bio/autobiographies 

Session proposée par Fabio Cismondi, EUROfusion – Programme Management Unit

In recent and past years the continuity of the work, of the productivity of entires communities of intellectuals have been interrupted, often for several years, by dramatic historical events (such as world war I and II in the past century). Nowadays the occidental world takes for granted the continuity of intellectuals’ production and working conditions. Any discontinuity is therefore a traumatic event.

In this session it is proposed to give to the matter of the broken temporality some considerations: how abrupt interruptions imposed by historical events have been lived, elaborated, reconstructed and transcirebed in their future autobiographical works by intellectuals of the past. We intend therefore to consider how dramatic events such as wars, producing forced suspensions of the intellectual work, affect the autobiographical profile. 

We intend to analyze how in the present of the autobiographical narration these circumstances are observed and described.

The two references quoted here below are intended to be an example only and refer to the dramatic rupture lived by the nuclear physicists who lived World War I.

  • Richard Rodes, The making of the atomic Bomb, NY, Simon & Schuster, 1986.
  • James Chadwick, "Some personal notes on the search for the neutron", Proceedings of the Tenth Annual Congress of the History of Science, Paris, Hermann, 1964.

                      ENVOI DES CONTRIBUTIONS                       

A) L'échéance pour présenter une proposition est fixée au 15 janvier 2016. Les propositions comprendront deux cent mots maximum, avec la mention de deux textes de référence ainsi qu'un bref curriculum de maximum cent mots comportant éventuellement la mention de deux de ses propres publications (essais ou livres).

On peut intervenir en français, anglais, italien, espagnol

Pour toute information::
Questo indirizzo email è protetto dagli spambots. E' necessario abilitare JavaScript per vederlo.  ;  Questo indirizzo email è protetto dagli spambots. E' necessario abilitare JavaScript per vederlo. Questo indirizzo email è protetto dagli spambots. E' necessario abilitare JavaScript per vederlo.

B) La réponse définitive sur l'acceptation sera donnée avant le 10 février 2016.

 


 Comité scientifique :

Beatrice Barbalato, Mediapolis.Europa, et Université catholique de Louvain
Fabio Cismondi, Euro Fusion
Irene Meliciani, Mediapolis.Europa
Albert Mingelgrün, Université Libre de Bruxelles
Giulia Pelillo-Hestermeyer, Universität Heidelberg
Edgar Radtke, Universität Heidelberg
Francesca Socrate, Sapienza, Università di Roma
Anna Tylusińska-Kowalska, Uniwersytet Warszawski

Organisation
Irene Meliciani, Managing Director Mediapolis.Europa

 

 

Partners

 

Web-master and Web-design Irene Meliciani - Graphic & Development dr.NEt di Rainero Diego